Dimensions et cultures du Bouddhisme

Connaissances et partages concernant le bouddhisme et ses dimensions (spiritualité, histoire, géographie, arts, architecture, langues...).
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
En Quête
Admin
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 42
Localisation : Nanterre

MessageSujet: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   Dim 10 Jan - 20:14

Il est important de tout de suite préciser ce point, et cela confirme comme le dit le Bouddha, qu'il ne faut pas se fier entièrement et uniquement aux mots, aux textes.


Ci-dessous l'article de wikipédia explique bien le problème :


Le Dhammacakkappavattana sutta ( : le sutra de la « Mise en route de la roue de la Loi» est le premier sermon du Bouddha donné après avoir atteint l'éveil) énonce les 4 Nobles Vérités.


Cet enseignement a été donné à Sarnath près de Bénarès en Inde auprès d'un petit groupe de cinq ascètes, anciens compagnons de Siddhartha Gautama, auxquels il voulut expliquer son éveil et sa prise de conscience de l’inefficacité des pratiques de mortification et de la nécessité de suivre la Voie du milieu.


La première Noble Vérité au complet dit ceci :


« Voici, ô moines, la noble vérité de dukkha : la naissance est dukkha, vieillir est dukkha, la maladie est dukkha, la mort est dukkha, le chagrin et les lamentations, la douleur, l'affliction et le désespoir sont dukkha, être uni avec ce que l'on n'aime pas est dukkha, être séparé de ce que l'on aime ou de ce qui plaît est dukkha, ne pas obtenir ce que l'on désire est dukkha. En bref, les cinq agrégats de l'attachement sont dukkha. »


La première noble vérité énonce donc huit types de souffrance.


Etymologie :


Le terme sanskrit duḥkha vient probablement des éléments suivants : "su" et "duḥ" sont des préfixes qui indiquent que quelque chose est "bon" ou "mauvais", "correct" ou "incorrect" ; le mot "kha" signifiait "trou" et représentait plus particulièrement le « moyeu d'une roue » ou l’emplacement où prenait place l’axe d’une roue.


Le mot sanskrit original sukha signifie donc "qui tourne parfaitement", et donc "duḥkha" est souvent comparé à une roue qui ne tourne pas correctement.


On pourrait donc le traduire par "qui ne tourne pas rond", "désagréable" ou "insatisfaisant" mais ce mot est généralement traduit par "souffrance". Si une souffrance est effectivement due à quelque chose qui ne "tourne pas rond", résumer dukkha au mot souffrance est réducteur.



Énoncer la première vérité en disant "Toute vie est souffrance" est donc simpliste. Une traduction plus correcte serait "Toute vie est insatisfaisante" ou, encore mieux, "ne tourne pas rond".


Mais là encore impossible de traduire parfaitement l’enseignement original. La compréhension exacte de dukkha ne peut se faire que par la lecture des textes et des multiples exemples de dukkha.



Sans possibilité de traduire correctement dukkha, il est d'usage de garder le mot original. La première vérité sera donc : Toute vie implique dukkha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dietcubou.forumactif.org
jolindien



Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   Lun 11 Jan - 6:28

bonjour
Le chemin vaut autant que le but, heureusement que nous sommes déséquilibrés,
confrontés à nos manques et limites nous pouvons peut-être tendre vers l'être et le pas être en même temps
ou le relatif et l'absolu, la conscience limitée et illimitée...plus de dualisme.
Alors une vérité devient-elle absolue, même celle de bouddha?
Ou reste-t-elle relative?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zarbitude 7



Messages : 8
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   Lun 11 Jan - 8:04

Bonjour Very Happy

Héhééé, sur ce forum, je peux utiliser les smileys, ce qui fait un Duhka de moins Razz

Et comme me le répète souvent mon ange, la souffrance provient le plus souvent d'une observation inadéquate de l'événement qui fait souffrir.
Il dit aussi : l'observation est une qualité angélique.
C'est tout un art de vivre qui s'est ouvert à moi lorsque j'ai entendu cette phrase.
Depuis, lorsque quelque chose me fait souffrir, j'essaie de regarder "autrement".
Parfois l'effet est immédiat, j'y arrive et je cesse de souffrir. Parfois ça prend plus de temps mais tout au fond de moi, je sais que je vais y arriver au bout d'un temps.
Je sais aussi que c'est mon impatience qui provoque ce délai. En ce moment je suis très impatiente.
Comment ne plus l'être?
Bien que je connaisse la réponse, parfois je "glisse" dans une sorte d'abîme qui provoque de l'insatisfaction. Au bout d'un moment, cette insatisfaction me pousse à renverser le choix inconscient que je fais d'être impatiente.
Mon égo veut jouer à être impatiente.
Mais je me dis alors : bon sang, c'est qui qui est aux commandes?
Je vois mon ange qui rigole Very Happy
Je connais la réponse et pourtant il m'arrive encore de me laisser berner par mon égo.
Je ne parviens pas encore à être stable dans mes choix de vie les plus profonds. Il y a toujours ce va et vient.
Bah, je me dis que le chemin est beau quand même, l'impression d'avancer même si parfois je recule.
Pour ce qui est de la vérité, Jolindien, je n'en connais que des relatives jusqu'à présent.
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En Quête
Admin
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 42
Localisation : Nanterre

MessageSujet: Re: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   Lun 11 Jan - 8:55

@Jolindien : Tich Nath Hanh explique en effet que tout étant vacuité, interdépendance, le chemin qui mène au Nirvana et le Nirvana ne sont pas séparés, il n'y a pas de dualité, le chemin est le Nirvana. Le bouddhisme Zen a une approche particulière qui veut que l'on puisse atteindre le Nirvana dans sa propre vie n'importe quand avec l'entraînement adéquat, la discipline suffisante, par la méditation, la pleine conscience, le regard profond sur tout. Et je fais le lien avec ce que dit Zarbitude :

@Zarbitude : Thay (: Tich Nath Hanh) explique très bien ce que te dis ton "ange" : dans l'interdépendance qu'explique le Bouddhisme, le "moi" par exemple, "l'ego", n'est qu'un concept vide d'existence autonome. Nous sommes fait d'éléments non-moi et rien que de cela. Il explique que justement si l'on regarde suffisamment notre souffrance on voit au fond le ou les éléments de bonheur possibles et si l'on regarde profondément notre bonheur ou voit qu'il est aussi composé entre autre de souffrance. En regardant avec profondeur notre insatisfaction, ce qui cause notre souffrance, nous apprenons la cause de cette Dhukha et donc le remède, ce qui va nous apporter le bonheur. Et si nous regardons profondément la cause de nos bonheur nous découvrons toutes les causes d’insatisfactions qui ne sont pas notre bonheur.

Je posterais pleins de choses sur le sujet, vos interventions donnent lieux a une foule de réponses qu'apporte le bouddhisme, il va me falloir un peu de temps XD
- les "pièges" de l'ego.
- la patience.
- la vacuité.

Essayons de rester centrés dans chaque topic, mais il est vrai que c'est difficile vu que tout est lié, mais essayons nous pouvons y arriver.

Ici je resterais centré sur la définition et les causes possibles de souffrance selon le Bouddha.

@Zarbitude : sur la patience j'ai moi aussi eu se problème, mais j'y travaille. Puis je déjà te conseiller 2 ou 3 pistes à mettre en pratique au quotidien ? (Je ne sais pas si tu pratiques la méditation). Je vais voir dans quelle section du forum je peux poster ces propositions.

P.S. : très important :
merci d'être là vous deux Smile Pierre de Patience de ZC s'est aussi inscrit. Louise préfère observer pour le moment, elle verra si elle à envie ou non de s'inscrire plus tard. Elle est libre. Zarbitude, tu as noté la "coïncidence" ? Tu as un problème de patience et qui s'est inscrit en premier ici : Pierre de Patience Wink Pour info mon père se prénomme Pierre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dietcubou.forumactif.org
zarbitude 7



Messages : 8
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   Lun 11 Jan - 9:11

Oui je pratique la méditation que j'appelle "méditation minute" càd que je n'ai pas besoin ou rarement de suivre la "technique traditionnelle". A part ça, j'ai assisté à qq méditations organisées par Jean-Yves Leloup :méditation hésychaste et j'ai beaucoup aimé car ça a fait "remonter" des infos intéressantes.
Les coïncidences, je les aime beaucoup Very Happy J'aime les observer et en tirer des enseignements qui sont purement pour moi, pour mon propre chemin. Elles représentent une vérité relative à mon parcours.
Je possède quelques livres de Tich Nath Hanh I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jolindien



Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   Lun 11 Jan - 20:19

Je l’appellerai même méditation seconde, l'angoisse n'a même pas le temps de venir me titiller le ventre
Palatinus, le merci est réciproque, l'échange est toujours plaisant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En Quête
Admin
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 42
Localisation : Nanterre

MessageSujet: Re: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   Mar 12 Jan - 21:07

Je ne suis pas capable d'une telle rapidité mais... rien que prendre le temps, d'arrêter le mouvement. De se poser, un instant, de ne rien faire, juste être là. Ici et maintenant. Etre conscient de son corps, d'ou l'on est, être attentif, vigilant. Uniquement dans la réceptivité de tout ce qui nous entoure et rien d'autre. Ne pas penser, juger, évaluer. Juste recevoir.

Avec de l'habitude peut être en effet on peut le faire de plus en plus vite, sans effort, comme on se muscle.


Dernière édition par En Quête le Jeu 14 Jan - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dietcubou.forumactif.org
jolindien



Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   Jeu 14 Jan - 19:46

Avec de l'habitude, de la compréhension, de l'acceptation et donc de l'amour oui,
si avant j'avais besoin d'un endroit calme et d'être en bonne condition pour pouvoir sentir mon énergie
maintenant il suffit que je le veuille, l'extérieur influe peu.
J'avoue je m'amuse a la ressentir dans différentes parties du corps (comme un doigt puis l'autre), ou a la faire circuler.
Mais peut-être que ce sujet là devrai être exprimé ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En Quête
Admin
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 42
Localisation : Nanterre

MessageSujet: Re: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   Jeu 14 Jan - 21:06

Cela me fait davantage penser au Chi en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dietcubou.forumactif.org
jolindien



Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   Ven 15 Jan - 6:52

Et pourtant chez moi l'abandon de la souffrance c'est fait avec l'éveil de ma conscience et de mes sens, le chi en est la cause/conséquence, c'est selon...
Un fil dédié pourquoi pas,
et comme chaque fil a besoin des autres pour progresser, fabriquons des liens, on s'attachera avec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En Quête
Admin
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 42
Localisation : Nanterre

MessageSujet: Re: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   Ven 15 Jan - 14:18

Thay parle régulièrement de ce qu'il appelle "l'énergie générée par la pleine conscience", j'a vais rechercher ou il en parlé et je vais voir dans quelle catégorie je peux le mettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dietcubou.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Duhkha : la souffrance ou insatisfaction (à lire en premier)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Idées de livres à lire en espagnol?
» COMMENTAIRE DU 1er VERSET DE L'ÉVANGILE DE S. JEAN (PAR S. JEAN CHRYSOSTÔME)
» Premier roman/livre à lire seul en CP
» De l'aide!!!!!!!!! Comment apprendre à lire à des enfants?
» Premier jour: la discipline ou les regles de vie en classe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dimensions et cultures du Bouddhisme :: Domaines :: Spiritualité : le dharma (enseignement) du Bouddha Shakyamuni :: Les 4 Nobles Vérités-
Sauter vers: