Dimensions et cultures du Bouddhisme

Connaissances et partages concernant le bouddhisme et ses dimensions (spiritualité, histoire, géographie, arts, architecture, langues...).
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'éthique dans le bouddhisme : notes de cours (première partie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
En Quête
Admin
avatar

Messages : 184
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 42
Localisation : Nanterre

MessageSujet: L'éthique dans le bouddhisme : notes de cours (première partie)   Lun 18 Jan - 18:16

Je restitues en "brut" ici les notes que j'ai prises lors des quelques cours que j'ai suivi à la fin de l'année 2015 au sein de l'association bouddhiste Triratna à Paris. L'enseignant était Ujumani.

L'éthique.

Elle permet d'avancer vers l'Eveil et d'améliorer le monde, les 2 sont inséparables.  

Dans le bouddhisme soit et l'autre sont liés.

- Ethique : pratique éthique.
- Méditation.
- Sagesse*.

La sagesse c'est comprendre :

- Qu'il faut agir de moins en moins sur la base des 3 poisons : avidité (: le vouloir), aversion (: rejeter), l'ignorance (: ignorer que l'existence est impermanente, ignorer le non-soi, ignorer l'insatisfaction/souffrance - duhkha.

- Voir les choses telles qu'elles sont : interdépendance de toutes choses et conditionnalité.



Quand on est triste c'est que l'on refuse d'accepter l'impermanence.

Avancer sur le chemin de l'Eveil est long, il faut être patient.


Il faut se donner à soi autant qu'au monde.

Les actions dans le bouddhisme ne sont pas vraiment positives ou négatives, mais favorables ou défavorables, habiles ou malhabiles.

Les actions du corps, de la parole et de l'esprit.

Il n'y a pas de juge dans le bouddhisme.

Ou sont nos actions du corps, de la parole et de l'esprit sur l'axe : défavorable - soi - favorable.

Ces actions ont des conséquences positives ou négatives pour nous et pour le monde.

Lien entre état d'esprit et action. Etat d'esprit positif, action positive (générosité, amour, bienveillance).


Mais si l'on est ignorant, cela peut aussi nuire au résultat final même si l'état d'esprit et l'action sont bons.

Plus l'état d'esprit sera positif plus l'action le sera.

L'éthique bouddhique est une éthique d'intention.

Kussala / Akussala.


On ne peut commencer à agir que sur soi même au début. Ceux qui nous font du mal le font souvent sans intention de le faire.

Comment lécher prise à l'aversion ? Une solution est : le pardon.

Qu'est ce qui chez l'autre nous a fait du mal et pourquoi ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dietcubou.forumactif.org
 
L'éthique dans le bouddhisme : notes de cours (première partie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La symbolique des nombres dans le bouddhisme
» La place de la prière dans le bouddhisme
» La signification de la Sagesse dans le bouddhisme
» L'exorcisme existe il dans le bouddhisme?
» La vie et la mort dans le bouddhisme (1 et 2/2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dimensions et cultures du Bouddhisme :: Domaines :: Spiritualité : le dharma (enseignement) du Bouddha Shakyamuni :: Le Noble Sentier Octuple : l'éthique bouddhique-
Sauter vers: